Le choix des Togolais

28/04/2018
Le choix des Togolais

Privilégier le dialogue politique et social

Depuis plusieurs mois, le Togo est confronté à une crise politique qui a eu de sérieuses conséquences sur l’économie. Des revendications sectorielles (enseignants, médecins …) pèsent sur un climat général morose.

Le président Faure Gnassingbé a profité de son intervention à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance pour clarifier sa position et fixer le cap.

Il s’est voulu le chantre d’un dialogue franc et a exhorté les responsables politiques de tous bords à privilégier la discussion.

Il a également rappelé que les réformes politiques envisagées devaient nécessairement s’inscrire dans le respect des délais légaux, des normes et principes de la démocratie et de l’Etat de droit. 

Et davantage que le dialogue, c’est aux électeurs de se prononcer au final afin qu’ils expriment les choix conformes à leurs aspirations. 

Autrement dit, ce sont les Togolais qui doivent décider de l’avenir du pays et non les responsables politiques.

Dans cette logique, a indiqué le chef de l’Etat, pas question de mettre de côté le processus électoral.

‘Les rendez-vous retenus par le calendrier électoral cette année seront tenus’, a-t-il déclaré.

Deux scrutins sont prévus, les élections législatives – le mandat des députés arrive à son terme en juillet – et locales destinées à mettre en pratique la politique de décentralisation.

L’intervention de Faure Gnassingbé a le mérite de clarifier les choses. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Deux concerts à ne rater sous aucun prétexte

Culture

Deux concerts géants auront lieu à Tsévié et à Lomé à l'occasion des fêtes de l'indépendance.

La France récompense un projet d’innovation sociale

Développement

L’ONG WEP-Togo vient de recevoir le Prix international de la Fondation ‘La France s’engage’.

La lutte contre la pauvreté s'intensifie

Développement

61.000 foyers dans 585 villages les plus défavorisés recevront tous les trois mois pendant 2 ans deux ans, 15.000 Fcfa.

L'OMS va évaluer les nouveaux besoins

Santé

Matshidiso Moeti (Botswana), la directrice pour l’Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sera à Lomé le 23 avril.