Un effet inattendu de la démocratie

07/02/2011
Un effet inattendu de la démocratie

Le ministre de la Justice et des Affaires constitutionnelles du Malawi, George Chaponda, songe à proposer une loi pour réglementer le pet : "C'est le droit du gouvernement de maintenir la décence publique. C'est à nous d'imposer l'ordre. Voulez-vous que les gens pètent n'importe où ?".
Pour lui cet usage immodéré du pet est une conséquence de la démocratie. Il précise, que "ce n'était pas le cas pendant la dictature parce que les gens avaient peur des conséquences. Maintenant, à cause du multipartisme et de la liberté, les gens s'arrogent le droit de se soulager n'importe où". Pour lui, il ne faut pas confondre démocratie et pétocratie.
Le ministre souhaite donc que le Parlement examine une loi, classant le pet en public comme un "délit mineur", passible d'une amende.
On souhaite donc bien du plaisir aux juges qui auront à appliquer cette loi. Il faudra que l’accusation arrive à prouver que le délit était intentionnel et non fortuit.
On imagine la difficulté de la reconstitution des faits. On peut penser aussi que les prévenus évoqueront des excuses médicales. Le tribunal devra-t-il alors ordonner des obligations de soins ?
Il existe des limites à la réglementation des comportements par la loi.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.