Après les violences, les sanctions

29/08/2017
Après les violences, les sanctions

La justice a été clémente au regard de faits très graves

Les 27 personnes interpellées à Lomé les 19 et 20 août lors de la manifestation violente organisée par le PNP sont passées en jugement mardi.

14 ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de 12 mois de prison, dont 7 avec sursis.

Le secrétaire général du PNP a écopé de 18 mois, dont 9 avec sursis.

12 autres manifestants ont n’ont pas été jugés coupables au bénéfice du doute ‘en dépit des preuves qui pèsent sur leurs dossiers’, à précisé le président du tribunal.

Me Paul Dodji Apévon, avocat des manifestants et par ailleurs président du parti FDR (opposition), a dénoncé ces condamnations. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).