Côté Cour

14/10/2011
Côté Cour

Le président de la Cour constitutionnelle du Togo, Abdou Assouma, vient d’effectuer une visite à Accra au cours de laquelle il a eu plusieurs séances de travail avec son homologue Georgia Theodora Wood, la Chief Justice.

Mme. Wood, première femme à occuper cette fonction dans l’histoire du Ghana, avait effectué un déplacement au Togo en juin dernier à la tête d’une importante délégation.

Ces réunions régulières entre les plus hautes instances juridiques des deux pays ont pour objectif l’échange d’expériences, mais aussi  la mise sur pied d’un cadre  de  concertation des  juridictions   de la  sous-région. 

Le président de la Cour constitutionnelle du Togo est longuement revenu sur l’intérêt de mettre sur pied le cadre de dialogue et de concertation sous-régional évoqué à Lomé en juin, en exhortant la Cour suprême du Ghana à œuvrer pour l’adhésion des juridictions du Nigeria et de la Sierra Léone au projet. « Le Ghana et le Togo seront les pilotes dans la future plate forme commune que nous voulons mettre en place regroupant les anglophones et les francophones », a indiqué M. Assouma.

En photo : Abdou Assouma et Georgia Theodora Wood le 4 octobre dernier à Accra

Le site de la Cour constitutionnelle du Togo

Voir la vidéo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Promotion de l'emploi et sécurité au travail

Social

La France et le BIT (Bureau international du travail) sont liés par un accord de partenariat dont bénéficie directement le Togo.