Former pour réinsérer

15/06/2010
Former pour réinsérer

L’univers carcéral n’est pas propice à la réinsertion, à quelques exceptions près. C’est la raison pour laquelle les détenus de longue peine doivent bénéficier d’un apprentissage à des métiers qu’ils pourront exercer en sortant de prison.

C’est exactement ce qu’a entrepris de faire l'ONG Fraternité des prisons du Togo (FPT). Elle vient d’installer à la prison civile de Lomé des ateliers de couture, de vannerie, de tissage de pagnes et de fabrication de meubles traditionnels.

Des ateliers de même nature sont en activité dans les prisons d’Aného et d’Atakpamé.

"Notre objectif est d'occuper les détenus, de valoriser leurs talents et de les former », explique le Pastateur Anani Kodjo martin, président de FPT, dont l’organisation travaille depuis plusieurs années à la réinsertion des prisonniers.

Depuis 2006, le gouvernement a entrepris un vaste programme de modernisation de la justice qui prévoit la rénovation et l'extension des prisons pour résoudre le problème du surpeuplement carcéral.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN : cuisante défaite

Sport

L'équipe algérienne de football s'est qualifiée dimanche en phase de poules des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations.

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

Intensification des investissements dans les infrastructures urbaines

Développement

Le gouvernement et la Banque mondiale ont lancé vendredi le Projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU). 

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.