La Cour des peuples

12/05/2014
La Cour des peuples

La délégation en compagnie de Koffi Esaw

Une délégation de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples a débuté lundi une visite au Togo. Elle est dirigé par le juge Sophia A.B. Akuffo, présidente de cette institution. Cette instance régionale a été créée par les pays africains afin d’assurer la protection des droits de l'homme, des libertés et des devoirs en Afrique. 

Elle complète et renforce les fonctions de la Commission africaine des droits de l’homme.

Le siège de la Cour se trouve à Arusha en Tanzanie.  

La délégation s’est entretenue dans la journée avec le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, le ministre des Droits de l’Homme, Yakoubou Hamadou, le ministre de la Justice Koffi Esaw et avec le président de la Cour suprême, Akakpovi Gamatho.

D’autres rencontres sont programmées avec le chef de l’Etat, le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale.

Mardi, une conférence publique est organisée afin d’informer le public sur le fonctionnement de la Cour et sur son rôle en matière de protection des droits de l’homme. Dans l’après-midi une conférence se déroulera à la Faculté de droit de l’université de Lomé.

Un Togolais siège dans l’institution en qualité de juge, il s’agit de Kimelabalou Aba. Il a été élu à ce poste le 28 janvier 2013 pour un mandat d’un an et demi.

Le juge Kimelabalou Aba est titulaire d'un diplôme d'études supérieures inter-universitaire en droits fondamentaux de l'Université de Nantes (France). Il est également diplômé en magistrature de l'École nationale d'administration (ENA) de Lomé. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.