Prison ferme pour Jacques Dupuydauby

01/06/2016
Prison ferme pour Jacques Dupuydauby

Jacques Dupuydauby

La Cour Suprême de Madrid - Section Pénale – a définitivement condamné Jacques Dupuydauby pour délit d'appropriation frauduleuse des titres de filiales du Groupe Bolloré, notamment au Togo et au Gabon.

Il écope d’une peine de prison de 3 ans, dont 9 mois ferme et l'interdiction d'exercer des fonctions d'administration ou de direction d'entreprises. Il devra en outre payer 10 millions d’euros de dommages-intérêts au Groupe Bolloré.

Cette décision fait suite à des plaintes déposées en 2005 après la découverte d'agissements frauduleux de M. Jacques Dupuydauby.

‘Le Groupe Bolloré a été l'objet de multiples tentatives d'intimidation et de calomnies de la part de l'intéressé qui a aussi déposé de nombreuses plaintes judiciaires en vue de porter atteinte à sa réputation, malheureusement souvent reprises’, indique un communiqué de l’entreprise française.

Le Français, Jacques Dupuydauby, patron de la société de droit espagnol Progosa, ancien gestionnaire d’une bonne partie de l’activité de manutention au Port de Lomé pour le compte du Groupe Bolloré avait été condamné par contumace par le Tribunal de première instance de Lomé à une peine de 10 ans de prison ferme en septembre 2011.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.