Justice et Liberté

01/09/2010
Justice et Liberté

Le quotidien Liberté, porte-parole officieux du FRAC, devra répondre le 29 septembre prochain devant la justice d’ atteinte à l’honneur et de diffamation.
Le journal est en effet assigné par le chef de l’Etat pour deux articles publiés il y a deux 2 mois.
Deux plaintes différentes ont été déposées par le chef de l’Etat.
La première est relative à un article sur la «gestion approximative » du pays par le président Faure Gnassingbé et le second s’en prend directement à la directrice de cabinet à la Présidence, Victoire Tomégah-Dogbé, qualifiée de «ministre à tout faire du président ».
Le directeur de publication, Zeus Aziadouvo estime pour sa part qu’il s’agit d’une « tentative de musellement de la presse ».
Depuis l’élection présidentielle de mars dernier, Liberté a pris fait et cause pour le FRAC et pour son principal animateur, Jean-Pierre Fabre. De fait, son contenu est davantage celui d’un quotidien d’un parti politique que d’un organe d’information.
Une situation qui n’est pas l’apanage de ce seul journal. De nombreuses publications au Togo sont liées à des formations ou à des hommes politiques qui assurent une grande partie de leur financement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.