TV2 met en avant sa forte capacité d’innovation

01/06/2012
TV2 met en avant sa forte capacité d’innovation

TV2 souffle ses onze bougies. La télévision privée généraliste couvre désormais une bonne partie du territoire avec des programmes suivis par une audience significative. Mais comme toutes ses concurrentes, elle est confrontée à l’étroitesse du marché publicitaire. 

Eudoxie Théophane (photo), la directrice générale, entend améliorer la qualité des programmes et produire maison.

Republicoftogo.com: Comment allez-vous marquer cet anniversaire ?

Eudoxie Théophane : Nous avons d’abord introduit depuis jeudi un tout nouvel habillage, mais également de nouvelles émissions. Nous tendons vers une production locale de 60% pour dépendre de moins en moins des diffuseurs et des distributeurs étrangers. 

Republicoftogo.com: L’environnement télévisuel est hautement concurrentiel au Togo. Comment TV2 y fait face ?

Eudoxie Théophane: C'est difficile. En outre les revenus publicitaires ne sont pas extensibles car le marché est modeste ; il n’y a pas beaucoup d’annonceurs. Mais la chaîne tient bon.

Première chaîne privée créée au Togo, notre personnel a l’expertise, le talent et une forte capacité d’innovation.

Enfin, la chaîne peut-être reçue par une bonne partie des foyers togolais. 80% du territoire est couvert et bientôt 100% avec l’installation de nouveaux relais.  

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.