Un improbable grand débat

27/02/2010
Un improbable grand débat

La campagne électorale s’achève dans quatre jours au Togo. Certains rêvent encore de pouvoir organiser un grand débat télévisé entre les sept candidats à la présidentielle. Peu de chance que ce projet se concrétise, mais l’association « Jeune chambre international » y croit encore. Le Dr. Charlemagne Johson (photo), qui dirige cette ONG, a même une date en tête, le 1er mars.
Republicoftogo.com : Avez-vous l’accord des candidats et de la HAAC ?
Charlemagne Johson : Nous avons eu des contacts poussés avec les Etats major de tous les candidats. Certains ont déjà donné leur accord ferme, d’autres ont souhaité envoyer des représentants.
Par ailleurs, nous travaillons en partenariat avec la HAAC qui nous a proposé deux journalistes de renom qui pourraient assurer la modération et veiller à l’équilibre du débat.
Republicoftogo.com : Pensez vous qu’un tel débat puisse influencer le choix des électeurs ?
Charlemagne Johson : Influencer, je ne sais pas, informer, très certainement et c’est essentiel pour que les électeurs aillent accomplir leur devoir civique en toute connaissance de cause.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.

Renforcer la résilience des populations du littoral

Environnement

Le Fonds de l'environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années.

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.