Aucun débordement ne sera toléré

09/11/2011
Aucun débordement ne sera toléré

L’ANC (opposition) et le FRAC organisent mercredi une marche pour exiger la réintégration de 9 députés démissionnaires exclus en 2010 de l’Assemblée. Une récente décision de la Cour de justice de la Cédéao condamne l’Etat togolais à verser des dommages et intérêts aux intéressés, mais ne réclame pas leur réintégration. Pour Jean-Pierre Fabre l’occasion était trop belle de tenter de remobiliser ses militants en interprétant à sa manière l’arrêt de la juridiction régionale.

Les autorités ont autorisé cette manifestation et le ministre de la Sécurité, Latta Gnama (photo), a indiqué à republicoftogo.com avoir mis tout en œuvre pour encadrer les manifestants.

"S'ils tiennent à marcher, nous allons les encadrer avec un effectif adéquat. Toutefois, nous ne pourrons pas tolérer les débordements et les actes de violences. Le Togo est un Etat de droit et dans un Etat de droit, les citoyens se doivent de respecter la loi", a rappelé M. Latta. 

"Nous avons eu une rencontre mardi avec les représentants du FRAC et nous leur avons communiqué les dispositions prises pour encadrer la marche" a ajouté le ministre.

Au Togo, les manifestations sont règlementées et la police veille à ce qu‘elles n’affectent pas l’activité économique et la libre circulation des habitants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Le Togo participe à l’écriture de l’histoire africaine'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a su redonner un élan vital à la diplomatie togolaise, notamment en Afrique de l'Ouest.

Don japonais à la ville d'Atakpamé

Coopération

Le Japon a offert mardi trois véhicules de lutte contre l’incendie et de secours à la ville d’Atakpamé (région des Plateaux).

Dispositif anti-hooligans

Sport

Le ministère des Sports et la Fédération de football sont déterminés à mettre fin aux violences dans les stades.

Mobilisation des cardiologues à Lomé

Santé

Lomé accueille du 20 au 22 février la seconde édition du congrès de cardiologie. Les maladies cardiovasculaires font des ravages au Togo.