Aucun débordement ne sera toléré

09/11/2011
Aucun débordement ne sera toléré

L’ANC (opposition) et le FRAC organisent mercredi une marche pour exiger la réintégration de 9 députés démissionnaires exclus en 2010 de l’Assemblée. Une récente décision de la Cour de justice de la Cédéao condamne l’Etat togolais à verser des dommages et intérêts aux intéressés, mais ne réclame pas leur réintégration. Pour Jean-Pierre Fabre l’occasion était trop belle de tenter de remobiliser ses militants en interprétant à sa manière l’arrêt de la juridiction régionale.

Les autorités ont autorisé cette manifestation et le ministre de la Sécurité, Latta Gnama (photo), a indiqué à republicoftogo.com avoir mis tout en œuvre pour encadrer les manifestants.

"S'ils tiennent à marcher, nous allons les encadrer avec un effectif adéquat. Toutefois, nous ne pourrons pas tolérer les débordements et les actes de violences. Le Togo est un Etat de droit et dans un Etat de droit, les citoyens se doivent de respecter la loi", a rappelé M. Latta. 

"Nous avons eu une rencontre mardi avec les représentants du FRAC et nous leur avons communiqué les dispositions prises pour encadrer la marche" a ajouté le ministre.

Au Togo, les manifestations sont règlementées et la police veille à ce qu‘elles n’affectent pas l’activité économique et la libre circulation des habitants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.