Bawara : « Tout est une question de volonté »

12/09/2012
Bawara : « Tout est une question de volonté »

Invité mercredi de Kanal FM, le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara, a expliqué les raisons pour lesquelles le collectif CST et l’alliance Arc en ciel n’avaient pas été invités au dialogue politique. Tous les partis politiques, membres de ces groupements, ont bien été conviés à la table des discussions, a-t-il assuré, qu’il s’agisse de l’ANC d’Obuts, du CAR et de la CDPA.

« Ce sont des partis représentatifs susceptibles de venir défendre les préoccupations des regroupements dont ils sont membres », a déclaré M. Bawara. 

Alors pourquoi n’ont-ils pas répondu favorablement à l’invitation du Premier ministre ? « L’agenda de ces partis est sans doute différent », a-t-il confié.

Et le ministre de s’interroger : «Si la volonté de dialogue les animait, ces partis auraient été en mesure de venir défendre leurs points de vue et ceux du CST et d’Arc en ciel. Ils n’ont que le mot dialogue à la bouche, mais quand il s’agit de discuter, alors, n’y a plus personne ».

Pour Gilbert Bawara, les choses sont claires, le dialogue est ouvert à tout le monde, tout peut y être évoqué, mais l’absence de certains représentants n’empêchera pas les discussions de se poursuivre et d’aboutir à des résultats concrets.

Le ministre a conclu son intervention en soulignant que le souci du gouvernement était de voir le Togo progresser en matière d’organisation d’élections. « Nous avons déjà opéré des avancées considérables en 2007 et en 2010 ; il faut que les élections se tiennent et consacrent une avancée supplémentaire par rapport aux acquis du passé », a-t-il dit.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.