De grands mots pour pas grand chose

16/04/2018
De grands mots pour pas grand chose

Eric Dupuy (en médaillon)

‘Je ne sais pas comment demain nous pourrons encore nous asseoir devant des ministres comme Bawara, Boukpessi, et Yark* pour des discussions, ce sont des criminels’. Ces déclarations fort peu élégantes émanent d’un responsable de l’opposition. En l’occurrence Eric Dupuy de l’ANC.

Interrogé lundi par une radio privée, il a accusé le pouvoir d’avoir pris en otage des militants rassemblés samedi dernier au siège de la CDPA avant de débuter une manifestation interdire.

‘C’est une agression caractérisée qui avait pour objectif de casser le moral des leaders et terroriser les populations (…) une violence gratuite prémédité indigne de notre pas’, a de son côté dénoncé Nathaniel Olympio, un des responsables de la coalition de l’opposition.

Les opposants feraient mieux de concentrer leurs efforts pour parvenir à un accord rapide dans le cadre du dialogue politique. Mais sont-ils vraiment intéressés ?

* Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique,  Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, Damehame Yark, ministre de la Sécurité 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Emmanuel Sogbadji, un artiste perfectionniste

Culture

Marc Vizy, l’ambassadeur de France à Lomé, a remis mercredi les insignes de Chevalier des Arts et Lettres à Emmanuel Sogbadji.

Le Parlement de la Cedeao n'a jamais évoqué un report des élections

Cédéao

Le contexte électoral est propice aux tentatives de désinformation. Internet est un accélérateur de fausses informations.

Terrorisme : anticiper une éventuelle menace

Coopération

Les forces de sécurité togolaises, en partenariat avec la France, ont achevé mercredi un exercice destiné à lutte contre la menace terroriste.