Début des opérations de recensement le 20 janvier

19/12/2014
Début des opérations de recensement le 20 janvier

La révision des listes est nécessaire avant la tenue du scrutin

Le processus de révision des listes électorales débutera le 20 janvier prochain, ont indiqué vendredi les responsables de la Commission électorale indépendante (Céni) en recevant les représentants des formations politiques.

‘L’opération consistera à inscrire de nouveaux électeurs, à délivrer des duplicatas, à procéder à des transferts et à la radiation des personnes décédées. La Céni compte sur l’accompagnement des médias et des partis politiques, ses partenaires privilégiés, pour une bonne mobilisation des électeurs’, a déclaré Issifou Taffa Tabiou, le président de l’institution.

D’ici là, la Céni procèdera à la formation des agents électoraux, à l’installation des Commission électorales locales (Céli), à la formation des membres des Comités ‘Listes et Cartes’. 

Le budget de la Céni devrait avoisiner les 13 milliards de Fcfa.

Révision des listes : le calendrier

20 au janvier 2015 : Zone 1, Grand Lomé, région Maritime, préfectures de Klotto et Agou

3 au 9 février 2015 : Zone 2, région des Plateaux et préfectures de Blitta, de Sotouboua et de Tchamba (région centrale)

17 au 23 février 2015 : Zone 3, préfecture de Tchaoudjo et régions de la Kara et des Savanes

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.