Dernière ligne droite

24/04/2019
Dernière ligne droite

Pas d'obstacles majeurs pour l'adoption des réformes

La commission des lois de l’Assemblée a entamé mardi l’étude du projet de loi sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles.

Il contient deux innovations majeures. D’abord, la limitation du mandat présidentiel (2 termes de 5 ans maximum) et l’introduction du scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

Le texte avait été présenté en 2017, mais faute d’une majorité suffisante, il n’avait pas été adopté. Une déconvenue à l’origine de la crise politique qui a secoué le pays pendant 18 mois.

A l’issue des élections législatives de décembre 2018, la composition de l’Assemblée a évolué. Les tenants d’une opposition dure ne siègent plus dans l’hémicycle – résultat du boycott du scrutin. Les nouveaux députés, membres de l’opposition, ont une position plus conciliante tout en conservant leur indépendance vis à vis du pouvoir.

Les réformes pourraient donc être adoptées dans les mois à venir.

Il y a urgence. L’élection présidentielle aura lieu au premier semestre 2020. 

Chantal Yawa Tsègan, la présidente du Parlement, a demandé aux élus de privilégier la tolérance et l’intérêt national.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une réserve régionale alimentaire en cas de coup dur

Cédéao

La Cédéao développe un projet pour mettre l'ensemble des pays membres à l'abri de crises alimentaires majeures.

Les jeunes Togolais font bouger l’univers digital

Coopération

La première édition du Forum de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin (FENES) aura lieu le 31 mai prochain. Il est soutenu par la coopération allemande. 

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.