Gérer les changements climatiques

17/11/2012
Gérer les changements climatiques

Les changements climatiques sont une préoccupation pour l’ensemble de la planète. Ils constituent une menace sérieuse pour le développement. Aussi, les gouvernements sont contraints de réajuster et d’améliorer leurs stratégies en coopération avec les organisations internationales.

Le Togo adhère à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Elle est la première tentative, dans le cadre des Nations Unies, de mieux cerner ce qu'est le changement climatique et comment y remédier.

Une délégation dirigée par la ministre de l’Environnement, Dédé Ahoéfa Ekoué, participera d’ailleurs du 26 novembre au 7 décembre à la conférence sur le climat à Doha, au Qatar.

Pour préparer cet important rendez-vous, les experts du ministère et des représentants du PNUD viennent de se retrouver à Lomé. Au menu des discussions, l’évolution des négociations sur les changements climatiques, les enjeux et les défis que cela représente pour le Togo. L’objectif est d’assurer une vision commune des avancées, des défis et des perspectives dans la gestion des changements climatiques au Togo pour permettre une participation efficace de la délégation togolaise à la Conférence de Doha.

Consulter le site

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.