Il n'y a pas une opposition, mais des oppositions

17/10/2018
Il n'y a pas une opposition, mais des oppositions

Le Togo compte de très nombreuses formations d'opposition

Depuis le début de la crise politique, on a l’impression que l’opposition n’est représentée que par un seul interlocuteur, la coalition des 14 partis emmenés par l’ANC.

Fausse impression évidemment car il existe dune multitude autres formations qui se situent également dans les rangs de l’opposition.

Et elles déplorent d’être marginalisées.

C’est le cas du Parti du renouveau et de la rédemption (PPR). 'Notre classe politique est inconséquente et championne de l'ostracisme', estime Nicolas Lawson, son fondateur.

Le PPR n’a pas une grande influence politique, mais il a le mérite d’exister. Il n’est pas le seul. On peut aussi citer le NET, Obuts et bien sûr l’UFC, parti historique de l’opposition.

La coalition créée il y a un peu plus d’un an rassemble l’ANC qui dispose d’une certaine représentativité, mais ses autres membres ne sont que des micro partis, sans appuis, sans militants, sans implantation régionale. Un regroupement d’opportunités à un moment où ces acteurs pensaient pouvoir cueillir le pouvoir après quelques manifestations violentes. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Deux concerts à ne rater sous aucun prétexte

Culture

Deux concerts géants auront lieu à Tsévié et à Lomé à l'occasion des fêtes de l'indépendance.

La France récompense un projet d’innovation sociale

Développement

L’ONG WEP-Togo vient de recevoir le Prix international de la Fondation ‘La France s’engage’.

La lutte contre la pauvreté s'intensifie

Développement

61.000 foyers dans 585 villages les plus défavorisés recevront tous les trois mois pendant 2 ans deux ans, 15.000 Fcfa.

L'OMS va évaluer les nouveaux besoins

Santé

Matshidiso Moeti (Botswana), la directrice pour l’Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sera à Lomé le 23 avril.