Interprétation libre de l'opposition

13/06/2018
Interprétation libre de l'opposition

Aboudou Assouma, le président de la Cour constitutionnelle

Quelques heures après le communiqué publié par la Cour constitutionnelle relatif à la nécessité de respecter le calendrier électoral, la coalition de l’opposition a réagit par la voie de l’un de ses responsables, François Kampatibe.

Au micro de Nana FM, il a a déclaré : ‘Je regrette que la Cour ne soit pas allée plus loin en rappelant la disposition qui permet aux députés de rester en place jusqu'à la mise en place de la nouvelle assemblée’.

Sauf que ce délai ne peut s’éterniser. Un report de quelques semaines est possible, mais pas au-delà.

Pour M. Kampatibe, ‘‘La Cour constitutionnelle est dans son rôle. Elle n’a fait que son travail et cela ne veut pas dire que les élections doivent avoir lieu’.

C’est l’avis des opposants, pas ce que dit la constitution.

Le mandat des députés prendra fin le 19 août.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Renforcer l’efficacité des partenariats

Développement

Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement aide les pays à mieux gérer l'aide.

Enfin des bonnes nouvelles

Sport

Inespéré. Le Togo a battu la Gambie mardi à Banjul (1-0) dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2019. 

Moderniser la relation ACP-UE

Coopération

Le premier round des négociations techniques entre les pays ACP et l'Union européenne aura lieu jeudi à Bruxelles.

Récompenser l'engagement

Développement

Coup de pouce des pouvoirs publics et de l’UNFPA à des ONG pilotées par des jeunes au service des jeunes.