Kodjo : ‘Une démarche qui clarifie définitivement le débat politique’

08/11/2014
Kodjo : ‘Une démarche qui clarifie définitivement le débat politique’

Agbéyomé Kodjo

Le parti Obuts (opposition) vient d’apporter son soutien à la démarche du CAR et de l’ADDI qui envisage l’introduction d’une proposition de loi sur des réformes institutionnelles et constitutionnelles (scrutin à 2 tours, limitation du mandat présidentiel).

Pour la formation dirigée par Agbéyomé Kodjo, ‘cette initiative a le mérite de solder le reliquat des réformes constitutionnelles et institutionnelles prescrites par l’APG permettant ainsi l’ancrage de la démocratie, la consolidation de l’Etat de droit avec la mise en place d’institutions républicaines vertueuses, et subséquemment la stabilité de la nation’.

Le communiqué publié par ce parti souligne que ‘la démarche initiée par l’ADDI et le CAR aura le mérite de clarifier définitivement le débat politique en ce qu’il permettra au peuple togolais de distinguer dorénavant celles et ceux de ses représentants qui sont réellement hostiles ou favorables à des  réformes d’essence politique significative, auxquelles aspirent le peuple togolais dans toutes ses composantes sociologiques’.

Les membres de l’ANC, du CST et d’une partie d’Arc en ciel auront entendu le message de M. Kodjo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.