L'ANC confond un peu tout

02/05/2018
L'ANC confond un peu tout

Le dialogue ne prévoit pas l'arrêt du processus électoral

Lors de son intervention le 27 avril dernier à l’occasion de la fête nationale, Faure Gnassingbé a réitéré sa double volonté de poursuivre le dialogue politique et d’organiser les élections dans les délais constitutionnels.

Inacceptable selon l’ANC.

‘Le message du Chef de l’Etat est cousu d’inexactitudes flagrantes et de contradictions qui en font un déni de réalité, un acte de provocation et une offense aux populations togolaises, meurtries, blessées, outragées par 55 ans d’exercice calamiteux du pouvoir de la dynastie Gnassingbé’, a déclaré mercredi Isabelle Ameganvi,  la vice-présidente de ce parti de l’opposition.

Pour la formation dirigée par Jean-Pierre Fabre, le dialogue politique en cours est censé suspendre le processus électoral jusqu’à la conclusion d’un accord.

D’un point de vue légal, les demandes de l’ANC ne tiennent pas la route.

Les pourparlers entre le pouvoir et l’opposition sur les réformes sont une chose, la tenue des élections législatives – le mandat des députés arrive à son terme en juillet – en sont une autre.

En outre, le pays doit organiser un scrutin local, dernière étape vers la décentralisation.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.