L’indépendance dans la violence

27/04/2012
L’indépendance dans la violence

Ce titre résume la philosophie du Collectif «Sauvons le Togo», une alliance de partis politiques et d’associations opposés au pouvoir, dont les sympathisants ont profité des fêtes de l’indépendance pour se livrer à des actes de vandalisme avant d’affronter les forces de l’ordre.

Les manifestants, pour la plupart des militants de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), ont forcé les grilles qui protègent le monument de l’indépendance, en plein centre de Lomé, avant d’y pénétrer en criant des slogans hostiles au gouvernement.

La police a du recourir aux gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

En se repliant les « sauveurs du Togo » ont détruit tout ce qu’ils trouvaient sur leur passage :  véhicules, enseigne du ministère de la Fonction publique, baies vitrées de l’hôtel Palm Beach, cabines téléphoniques.

Le directeur de la gendarmerie, le colonel Damehame Yark et le ministre de la Sécurité, le colonel Gnama-Latta, se sont rendus sur place pour constater les dégâts.

« Les manifestations sont autorisées partout à Lomé, sauf Place de l’Indépendance qui est un lieu symbolique », a rappelé le ministre.

Le calme est revenu dans la soirée sur l’esplanade du palais des congrès où se déroule un grand concert.

 

En photo : scènes de désolation après le passage des militants de « Sauvons le Togo »

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.