L'opposition ne parle pas encore de boycott

17/11/2018
L'opposition ne parle pas encore de boycott

Jean-Pierre Fabre

Les leaders de la coalition de l’opposition se sont retrouvés samedi dans les rues de Lomé pour une énième marche de protestation.

Pas de grande foule. En début de cortège, on remarquait la présence de Jean-Pierre Fabre, le chef de l’ANC, de Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et d’Antoine Folly, notamment.

Les opposants réclament la reprise complète du processus électoral et le report des élections législatives prévues le 20 décembre.

'Si la CEDEAO veut résoudre le problème togolais par les élections législatives, il faut prendre des dispositions pour que le scrutin soit acceptable,  transparent, équitables et démocratique', a déclaré M. Fabre qui accuse le pouvoir d'’organiser ces élections unilatéralement’.

Mais à un mois du scrutin, le principal animateur de la coalition s’est bien garder de prononcer le mot boycott.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Un but suffit pour se qualifier'

Sport

Le sélectionner des Eperviers, Claude Le Roy, a un historique qui joue en sa faveur. Un bon présage pour les Eperviers ?

Lomé, hub de la Francophonie en Afrique de l'Ouest

Coopération

Le Togo et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont signé jeudi à Lomé le renouvellement de l’accord de siège du bureau régional à Lomé (BRAO).

L'approche contractuelle donne de bons résultats

Santé

Le gouvernement s’est engagé récemment dans une politique de modernisation du système de santé, largement déficient.

La maîtrise de l’eau comme vecteur de développement

Développement

En Afrique de l’Ouest comme ailleurs, un élément essentiel de toute démarche sérieuse de développement durable se trouve dans la maîtrise humaine des ressources en eau.