L'opposition ne parle pas encore de boycott

17/11/2018
L'opposition ne parle pas encore de boycott

Jean-Pierre Fabre

Les leaders de la coalition de l’opposition se sont retrouvés samedi dans les rues de Lomé pour une énième marche de protestation.

Pas de grande foule. En début de cortège, on remarquait la présence de Jean-Pierre Fabre, le chef de l’ANC, de Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et d’Antoine Folly, notamment.

Les opposants réclament la reprise complète du processus électoral et le report des élections législatives prévues le 20 décembre.

'Si la CEDEAO veut résoudre le problème togolais par les élections législatives, il faut prendre des dispositions pour que le scrutin soit acceptable,  transparent, équitables et démocratique', a déclaré M. Fabre qui accuse le pouvoir d'’organiser ces élections unilatéralement’.

Mais à un mois du scrutin, le principal animateur de la coalition s’est bien garder de prononcer le mot boycott.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une réserve régionale alimentaire en cas de coup dur

Cédéao

La Cédéao développe un projet pour mettre l'ensemble des pays membres à l'abri de crises alimentaires majeures.

Les jeunes Togolais font bouger l’univers digital

Coopération

La première édition du Forum de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin (FENES) aura lieu le 31 mai prochain. Il est soutenu par la coopération allemande. 

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.