La présidence fait le plein

08/04/2007
La présidence fait le plein

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, a reçu vendredi, plusieurs personnalités dont le gouverneur par intérim de la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO), Damo Justin Barro et le président de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Soumaïla Cissé. M.Cissé a déclaré avoir rendu une "visite de courtoisie" au président Faure Gnassingbé. "Nous avons parlé de la réunion des ministres des Finances de la zone franc qui se tient à Lomé. Des efforts très importants ont été déjà faits par le chef de l'Etat togolais. Et je crois qu'il faut s'en féliciter", a-t-il souligné.

"Nous avons également évoqué les prochaines élections législatives. En tout cas, je sors très réconforté en ce qui concerne les engagements du président Faure Gnassingbé", a précisé M.Cissé.Le gouverneur par intérim de la BCEAO a également abordé avec Faure Gnassingbé, les questions débattues lors de la réunion des ministres des Finances de la zone franc.

Par ailleurs, le président togolais a reçu une délégation des responsables des Eglises du Togo conduite par l'Archevêque de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.

"Nous sommes allés remercier le chef de l'Etat pour le geste qu'il a posé à l'endroit des nécessiteux de nos différentes Eglises", a déclaré Mgr Kpodzro.

M. Gnassingbé a en effet offert à la communauté chrétienne des vivres pendant la période de jeûne, afin que les fidèles les plus démunis, puissent vivre cette période de pénitence.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Fonds Khalifa entre en jeu

Développement

Le Fonds Khalifa pour le développement de l'entreprise va injecter 15 millions de dollars dans de petits projets agricoles. 

80 jurés pour juger d'affaires graves

Justice

La première session de la Cour d'assises de l’année a débuté lundi. 63 affaires seront jugées.

HCTE : le processus électoral est lancé

Diaspora

Les Togolais de l'extérieur doivent élire 77 représentants lors d'un processus démocratique inédit.

Un sanctuaire dont la population ne doit pas être oubliée

Environnement

Le parc de Fazao-Malfakassa doit être protégé sans pénaliser la population riveraine.