Le ministre de la Sécurité fait le point après une journée de violence

09/12/2018
Le ministre de la Sécurité fait le point après une journée de violence

Le ministre de la Sécurité, Damehame Yark

Deux personnes ont été tuées samedi lors des manifestations organisées par la coalition de l'opposition.

‘(…) il a été constaté que quelques individus ont érigé ou tenté d’ériger des barricades sur la route nationale N°1 et d’autres artères de certains quartiers de Lomé tout comme dans 6 villes de l’intérieur du pays’, souligne le communiqué du ministère de la Sécurité.

‘A Lomé, une équipe des forces de sécurité a été alertée aux environs de 13 h que le corps d'un individu, probablement mort d'une balle, avait été découvert dans un garage à Agoé Zongo. Elle s'est immédiatement transportée sur les lieux où elle a découvert réellement un corps inanimé. Quelques minutes plus tard, une seconde alerte a permis de découvrir un autre corps’, ajoute le texte.

Selon le ministère, le premier corps est celui d'un jeune homme âgé d'environ 17 ans qui porte à l’œil gauche une plaie ouverte s'apparentant au point d'entrée d'une balle sans sortie.

Le second individu, d'environ 30 ans, ne présente aucune trace de blessure par balle.

Deux organisations de défense des droits de l’homme se sont rendues, à la demande des autorités, auprès du médecin légiste.

Les premiers éléments recueillis font état de ce que des individus non identifiés et armés circulant à bord d'un véhicule de type 4x4 de couleur noire auraient fait usage de leurs armes dans la zone.  Cependant, les investigations sont en cours pour élucider les circonstances de ces faits et les services de sécurité tentent de retrouver le véhicule.

D’autres incidents, moins graves, se sont déroulés à Sokodé et à Bafilo.

‘Le gouvernement présente ses condoléances les plus attristées aux familles éploré et souhaite un prompt rétablissement aux blessés’, indique le communiqué.

Les manifestations de la coalition de l’opposition sont interdites pendant la campagne électorale en raison de risques de troubles à l’ordre public.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’aide à la culture évolue

Culture

Cette année, le gouvernement a accordé 600 millions de Fcfa pour aider les artistes (musiciens, chanteurs, scupteurs …).

Absence de culture syndicale

Social

Nadou Lawson, la coordonnatrice de la centrale syndicale Synergie des travailleurs du Togo (STT), a voulu mettre les points sur les i.

Opération mains propres au Togo

Santé

80% des microbes se transmettent par les mains. Les laver le plus souvent possible avec du savon constitue une bonne protection.

Accentuer la lutte contre les faux médicaments

Santé

Un sommet sur la lutte contre le trafic de faux médicaments aura lieu les 6 et 7 décembre à Lomé.