Les députés font marche arrière

22/01/2019
Les députés font marche arrière

André Johnson

Les députés se sont pliés à la décision de la Cour constitutionnelle. Le président de l’Assemblée nationale sera élu pour 5 ans, durée de la législature.

Réunis mardi, les élus ont validé l’article 9 dans sa version antérieure et ont donc fait marche arrière. Ils n'avaient pas trop le choix.

‘Nous appelons au statu quo. L'article 9 est réétabli en l'état', a déclaré le président du bureau d'âge, André Johnson.

La décision de l'Assemblée sera soumise à la Cour constitutionnelle qui devrait donner son quitus. On parle de mercredi.

'Si nous avons la réponse rapidement, nous tiendrons de toute urgence une nouvelle séance pour procéder à l'élection du bureau', a précisé M. Johnson.

L’étape suivante sera l’élection du président du Parlement.

Les députés avaient souhaité que le président de l'Assemblée soit élu pour un an renouvelable. La Cour avait jugé cette disposition anticonstitutionnelle.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne et le Togo ont tout à gagner

Tourisme

Le nouveau ministre de la Culture et du Tourisme, Kossivi Egbetonyo, a rencontré vendredi l’ambassadeur d’Allemagne, Christoph Sander.

Le Roy : 'Un but suffit pour se qualifier'

Sport

Le sélectionner des Eperviers, Claude Le Roy, a un historique qui joue en sa faveur. Un bon présage pour les Eperviers ?

Lomé, hub de la Francophonie en Afrique de l'Ouest

Coopération

Le Togo et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont signé jeudi à Lomé le renouvellement de l’accord de siège du bureau régional à Lomé (BRAO).

L'approche contractuelle donne de bons résultats

Santé

Le gouvernement s’est engagé récemment dans une politique de modernisation du système de santé, largement déficient.