Les prédateurs de l’ANC

22/08/2011
Les prédateurs de l’ANC

Joël Egah, le directeur de publication de l'hebdomadaire "Infos Sud" a été victime le 13 août dernier d'une agression perpétrée par le garde du corps de Jean-Pierre Fabre (photo), le leader de l’ANC (opposition) ;

Lundi le journaliste a adressé une lettre ouverte aux organisations de presse dans laquelle il relate les faits.

La victime dit avoir été télescopé en pleine circulation dans le quartier d'Amoutivé par le cortège de M. Fabre. 

"Le garde du corps de Jean Pierre Fabre m'a brusquement apostrophé au volant, forçant la portière de ma voiture tout en tentant de me faire sortir du véhicule sur fonds d'invectives, d'injures et de menaces physiques, puis a déchiré mes vêtements », explique Joel Egah.

L’intéressé précise qu’en informant son agresseur de sa profession, cela a déclenché l’hystérie des militants de l’ANC.

"Je n'ai pu avoir la vie sauve que grâce à l'intervention des forces de l'ordre qui étaient dans les environs et qui m'ont extirpé in extenso des griffes de ces prédateurs", précise le patron du journal. 

Joël Egah déplore le « comportement primaire, du garde du corps ».

"Je me rends compte que cette culture de l'adversité animale est devenue un opium qui fait aujourd'hui de tout militant de l'ANC au Togo, un danger imprévisible pour tout citoyen", conclut le journaliste.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.