Les rassemblements de la coalition ne sont pas autorisés

06/12/2018
Les rassemblements de la coalition ne sont pas autorisés

Troubles grave à l'ordre public

Le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, vient d’adresser un courrier aux responsables de la coalition de l’opposition (C14).

‘Les manifestations relatives aux caravanes de sensibilisation que vous avez programmées dans les rues de Lomé, ainsi que les marches synchronisées du 6 au 18 décembre 2018 à Lomé et sur toute l'étendue du territoire national ne sont pas acceptées, écrit le ministre qui rappelle que la C14 ‘a publiquement indiqué, à plusieurs reprises, sa volonté d'empêcher par tous les moyens la tenue des élections législatives du 20 décembre 2018 (…)’. 

M. Boukpessi rappelle que la coalition n’a pas présenté de listes de candidats pour les législatives et que dans ces conditions elle ne peut prendre part au scrutin.

Les autorités justifient l’interdiction par le fait que les manifestations planifiées par l’opposition constituent potentiellement ‘un risque très élevé de troubles grave à l'ordre public.’

La C14 s’oppose à la tenue des élections à cette date. Elle exige une reprise à zéro du recensement, le reformatage de la Commission électorale et l’introduction du principe de rétroactivité dans le projet de réformes concernant la limitation du mandat présidentiel.

En dépit des efforts de médiation menés par la Cedeao et des concessions du pouvoir, la coalition s’affiche toujours dans une politique du refus.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

ASCK conserve le leaseship

Sport

Neuf buts ont été marqués dimanche lors de la 17r journée du championnat de de première division. 

Année de prospérité

Culture

L'Institut Confucius situé sur le campus de l'Université de Lomé a célébré vendredi le Nouvel An chinois placé sous le signe du cochon. 

A vos stylos !

Culture

‘La dictée des ambassadeurs francophones’ aura lieu le 9 mars prochain à l’Université de Lomé.

Attirer les investissements en zone rurale

Développement

Un nouveau fonds d'impact a été lancé vendredi à Rome lors du Conseil des gouverneurs du FIDA.