Micro projets, maxi soutien

19/11/2012
Micro projets, maxi soutien

17 groupements ayant prouvé la pertinence de leur démarche économique ont bénéficié lundi d’un deuxième coup de pouce en recevant une aide allant de 155.000 Fcfa à 2 millions selon les projets. Des fonds alloués par le ministère du Développement à la base en partenariat avec Togo Telecom. Il s’agit en réalité du solde puisque 60% leur avait été accordés en mars dernier.

Les bénéficiaires développent des activités variées génératrices de revenus : fabrication de savon antiseptique, production de miel, élevage de poules pondeuses, de porcs, maraîchage, riziculture etc… 

Au cours de la même cérémonie, présidée conjointement par Victoire Tomégah Dogbé (photo), ministre du Développement à la base, et par son collègue de l’Agriculture, Ouro Koura Agadazi, 71 jeunes entrepreneurs se sont également vus remettre des sommes de 150.000 à plus d’un million de Fcfa pour démarrer ou développer leur micro entreprise. 

10 bénéficiaires ont reçu un financement du Fonds d’insertion pour les jeunes (FIJ) de la CONFEJES, la conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie.

Les 61 autres bénéficient d’une aide directe de l’Etat togolais pour le lancement de projets agricoles et commerciaux, notamment l’élevage de lapins, de moutons, de dindons, de fabrication de biscuits, de commercialisation d’articles scolaires, de fabrication de claustra et de vente de gravier.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.