Nouveaux usages

27/01/2018
Nouveaux usages

La révolution technologique a commence et ce n'est que le début

Avec l’arrivée d’internet, le développement des applications mobiles et la profusion des chaînes satellitaires, le paysage audiovisuel togolais a radicalement changé. Les usages aussi.

Le gouvernement envisage de réformer les choses.

Vendredi en conseil des ministres, les responsables des départements concernés (Communication et Economie numérique) ont souligné la nécessité d’élaborer une loi-cadre portant qui devra préciser les objectifs, les différents acteurs, les interactions entre ces acteurs ; les institutions de la République qui y interagiront et la transformation de la nature des médias publics. 

L’élaboration d’un projet de loi prendra également en compte le nouveau rôle que devra jouer la HAAC (Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication) pour tenir compte du nouvel environnement, tout comme la relecture du code de la presse.

Les évolutions observées au Togo ne sont pas différentes de ce qui a constaté ailleurs dans le monde.

Internet a créé un nouveau monde. La presse écrite perd chaque jour un peu plus de terrain au profit des médias en ligne. Les chaînes de télévision publiques voient leurs téléspectateurs passer sur le Web ou sur des applications pour visionner leurs programmes préférés. Les médias traditionnels (TV et radio) sont sévèrement concurrencés par le streaming. La profusion de l’offre satellitaire segmente le marché.

Et le phénomène est appelé à s’amplifier au fur et à mesure que le haut débit gagnera les foyers togolais.

Il y a donc nécessité à faire évoluer les textes même si les consommateurs des nouvelles technologies auront toujours le dernier mot. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.

Renforcer la résilience des populations du littoral

Environnement

Le Fonds de l'environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années.

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.