On est en plein brouillard

19/11/2018
On est en plein brouillard

Jean-Pierre Fabre, l'un des leaders de la coalition

La coalition de l’opposition n’est pas dans une logique de boycott, a affirmé lundi Antoine Folly, l’un de ses responsables, au micro d’une radio privée.

‘Nous nous battons pour que les élections se tiennent dans les conditions démocratiques et transparentes’, a-t-il déclaré.

Réponse du berger à la bergère : 'Le gouvernement a toujours manifesté sa volonté d’organiser des élections transparentes en acceptant, notamment, la feuille de route de la Cedeao et la présence d’experts pour superviser toutes les phases du processus électoral', rappelle Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique qui dénonce au passage le comportement de la coalition (C14).

Il est vrai que la stratégie de ce groupement d’opposants est indéchiffrable. Il a obtenu ce qu’il réclamait sur de nombreux points, comme la possibilité de disposer de 8 représentants à la Commission électorale, mais refuse de siéger. La C14 dénonce par ailleurs la composition de la Céni, son mode de fonctionnement et rejette le recensement électoral qui vient de se dérouler.

Enfin, la coalition rejette la date du 20 décembre pour les élections législatives. Et tout cela sans afficher clairement ses intentions.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Le Togo participe à l’écriture de l’histoire africaine'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a su redonner un élan vital à la diplomatie togolaise, notamment en Afrique de l'Ouest.

Don japonais à la ville d'Atakpamé

Coopération

Le Japon a offert mardi trois véhicules de lutte contre l’incendie et de secours à la ville d’Atakpamé (région des Plateaux).

Dispositif anti-hooligans

Sport

Le ministère des Sports et la Fédération de football sont déterminés à mettre fin aux violences dans les stades.

Mobilisation des cardiologues à Lomé

Santé

Lomé accueille du 20 au 22 février la seconde édition du congrès de cardiologie. Les maladies cardiovasculaires font des ravages au Togo.