On touche le fond

13/03/2018
On touche le fond

L'opposition n'en finit pas de se discréditer

Si le gouvernement suspend le processus électoral, nous suspendrons les manifestations.

Tel est le message de la coalition de l’opposition qui a annoncé mardi la reprise des marches de protestation du 20 au 24 mars prochains.

Les arguments des opposants ont de quoi faire sourire. Ils illustrent en tout cas leur amateurisme et l’absence de sérieux pour parvenir à des avancées dans le cadre du dialogue politique.

Un dialogue d’ailleurs bien hypothétique. Après deux rounds de discussion, plus rien.

Depuis le début de la crise en août dernier, cette coalition hétéroclite n’a qu’une idée en tête, chasser du pouvoir le président Faure Gnassingbé. Le plus vite sera le mieux, ou au pire en 2020. Puis prendre sa place sans recourir à un processus électoral démocratique.

Il ne faut pas être grand expert en sciences politiques pour le comprendre.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Emmanuel Sogbadji, un artiste perfectionniste

Culture

Marc Vizy, l’ambassadeur de France à Lomé, a remis mercredi les insignes de Chevalier des Arts et Lettres à Emmanuel Sogbadji.

Le Parlement de la Cedeao n'a jamais évoqué un report des élections

Cédéao

Le contexte électoral est propice aux tentatives de désinformation. Internet est un accélérateur de fausses informations.

Terrorisme : anticiper une éventuelle menace

Coopération

Les forces de sécurité togolaises, en partenariat avec la France, ont achevé mercredi un exercice destiné à lutte contre la menace terroriste.