Pas d'ingérence française dans les affaires intérieures togolaises

08/06/2018
Pas d'ingérence française dans les affaires intérieures togolaises

Emmanuel Macron

Eric Dupuy, l’un des responsables de l’ANC (opposition), s’est félicité vendredi des déclarations faites par Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français, jeudi au Canada.

Interpellé par un groupe d’opposants, M. Macron a évoqué le principe d’une alternance au Togo. Mais il a pris soin d’ajouter que tout devait passer par des élections. Autrement dit, à la population de dire si oui ou non elle souhaite cette alternance.

‘Il faut des élections pour permettre à la majorité des togolais de s’exprimer librement dans les urnes’, s’est-il contenté de préciser.

L’ANC ne puise dans les échanges du président français que des extraits qui laissent à penser que la France est sur la même ligne politique que l’opposition.

Or, Emmanuel Macron s’est empressé d’ajouter que ce n’était pas à lui de dire aux dirigeants politiques africains ce qu’il fallait faire. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.

Agropoles : le Sud-Coréen Saemaul s'engage

Coopération

Des experts de la Fondation sud-coréenne Saemaul sont attendus au Togo pour accompagner la création de l'agropole de Kara.

Des vies sauvées

Santé

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.