Péré met de l’eau dans son vin

04/06/2010
Péré met de l’eau dans son vin

Dahuku Péré, ancien dirigeant du RPT (au pouvoir) et dirigeant de l’Alliance, qui avait rejoint le Frac en février dernier, n’est plus disposé à participer aux mouvements de contestations organisés par cette coalition hétéroclite pour dénoncer la réélection de Faure Gnassingbé. Pire, il est prêt à saisir la main tendue du chef de l’Etat. Un coup très rude pour l’unité du mouvement animé par le dissident de l’UFC Jean-Pierre Fabre et par Kofi Yamgnane.
« L’Alliance, non seulement est disposée à saisir la main tendue, mais encore à œuvrer ouvertement pour que cette main tendue soit également saisie par d’autres, notamment les partis politiques composant le FRAC », a déclaré M. Péré.
«L’Alliance, en répondant à l’appel en consultation du Premier Ministre Houngbo, a ainsi tenu à manifester sa bonne volonté de contribuer à la recherche de solutions de sortie de la crise que traverse notre pays (…).
M. Peré regrette toutefois que le gouvernement soit le résultat d’un accord entre deux partis uniquement, le RPT et l’UFC. Il propose un plan de sortie de crise au Togo : « Gilbert Houngbo devra faire un clin d’œil aux autres formations politiques de l’opposition, du moins celles composant le Frac, condition sine qua none pour réussir la politique de réconciliation nationale prônée par le chef de l’Etat ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.