Personne ne peut imposer quoi que ce soit aux députés

24/11/2018
Personne ne peut imposer quoi que ce soit aux députés

Un débat ouvert sans intervention extérieure

Un expert constitutionnel mandaté par la Cedeao a formulé plusieurs propositions à partir du projet de loi sur les réformes politiques discuté à l’Assemblée depuis plusieurs jours.

Le projet contient deux dispositions majeures, la limitation du mandat présidentiel et l’introduction du scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

L’UFC (opposition) s’est prononcé samedi sur les suggestions de cet expert.

‘Le travail de l’expert ne doit pas être imposé à l’Assemblée nationale. Nous demandons que cela soit mis en discussion afin de permettre aux députés d’introduire, le cas échéant, des amendements au texte gouvernemental’, a indiqué  Ekoué Folly Gadah, conseiller du président du parti.

Majorité parlementaire et opposition ne parviennent toujours pas à s’entendre sur le contenu du projet. Les opposants à Faure Gnassingbé voudraient l’empêcher de se représenter en 2020 en introduisant une notion de rétroactivité. Impossible en matière constitutionnelle.  

Pour l’UFC, il est essentiel d’adopter les réformes avant les élections législatives prévues le 20 décembre.

Dans l’hypothèse d’un échec au Parlement, une consultation référendaire pourrait être organisée.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le PNUD prêt à faire davantage

Coopération

Le ministre de l’Environnement, David Oladokoun, s’est entretenu lundi avec Aliou Dia, le représentant résident du PNUD au Togo.

Les footballeurs togolais se distinguent à l'étranger

Sport

Si l'équipe nationale n'est pas très en forme, les joueurs togolais évoluant à l'étranger affichent d'excellents résultats.

Télécommunications : réduire les disparités

Tech & Web

L'UIT a toujours prêté une grande attention à la fracture numérique et aux écarts de développement.

Les musées s'adaptent aux évolutions de la société

Culture

A l’occasion de la Journée internationale des musées, la population pourra découvrir à partir de samedi et jusqu’au 26 mai les richesses de l’art africain.