Quitus de l’UA

28/07/2013
Quitus de l’UA

La mission d’observation de l’Union Africaine (UA) a exprimé samedi sa satisfaction concernant le déroulement des élections législatives au Togo. Elle juge les élections ‘libres et transparentes’.

Kabiné Komara, le chef de la délégation (ancien Premier ministre de Guinée), a jugé le processus électoral ‘acceptable’. Comme les autres observateurs (ACP, Cédéao, UEMOA, Gorée Institute), ceux de l’UA ont noté des dysfonctionnements et ont invité le gouvernement, la Céni et les partis politiques à y remédier lors des prochains scrutins.

 

 

Voici les recommandations formulées par les observateurs de l’UA

1-      les recours aux voies légales en cas de contestation des résultats et leur acceptation par tous dès lors que les institutions compétentes se seront prononcées

2-      l'adoption d'un code de conduite pour les élections futures qui lient notamment les partis politiques avant, pendant et après les élections; et les engage à accepter les résultats des élections ou à les contester par des voies exclusivement légales conformément à l'article 17 de la Charte africaine des élections, de la démocratie et de la gouvernance

3-      le renforcement des capacités des membres du bureau de vote dans les procédures de vote et dépouillement

4-      l'amélioration du dispositif opérationnel spécifique à la sécurisation des opérations électorales

5-      la révision de l'article 220 du Code Electoral de manière à encourager les partis, les coalitions et les groupes indépendants  en compétition à accorder plus de places aux femmes sur leurs listes de candidats

6-      Exhorte la CENI à informer davantage les partis politiques des dispositions prises pour la remontée des résultats pour les prochaines consultations électorales, si possible, au moyen de supports écrits

7-      recommande la poursuite du dialogue entre les acteurs politiques  afin de mettre en oeuvre l'Accord Politique Global

8-      encourage la création d'un cadre permanent de dialogue et de concertation  entre les partis politiques en vue de maintenir un climat d'apaisement et contribuer ainsi à la prévention, à la gestion et au règlement des différends.

invite l'ensemble des forces vives de la nation, y compris les responsables des institutions, les religieux, les autorités coutumières, les organisations de la société civile, les médias, à œuvrer inlassablement à la préservation de la paix et au maintien de l'atmosphère apaisée qui a prévalu pendant le scrutin

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.

Une première en Afrique et peut être dans le monde

Diaspora

L’émission d’obligations de la Diaspora lancée par la Banque de l’Habitat du Sénégal a officiellement démarré mardi à la BRVM.

Le PNUD prêt à faire davantage

Coopération

Le ministre de l’Environnement, David Oladokoun, s’est entretenu lundi avec Aliou Dia, le représentant résident du PNUD au Togo.