Recensement : jour J

15/03/2013
Recensement : jour J

A la veille du démarrage du recensement électoral dans la 1ère zone (Cinkassé à Atakpamé », le Premier ministre Arthème Ahoomey-Zunu a présidé jeudi soir la 2e réunion du comité de suivi du processus électoral.

Il avait à ses côtés les représentants de l’Union européenne et du PNUD, des membres du gouvernement et les responsables des partis politiques.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a fait le point à quelques heures du début du recensement.

«Le gouvernement a pris acte avec beaucoup de satisfaction de l’engagement de l’ensemble de la classe politique qui a appelé les concitoyens en âge de voter d’aller se faire enrôler massivement. Cela dénote d’une volonté de décrispation des uns et des autres et nous allons travailler en sorte que chacun soit en mesure de participer, de contribuer au bon déroulement et au bon aboutissement  du processus électoral », a déclaré Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale.

Angèle Aguigah, la présidente de la Céni, a rappelé à la population que le recensement n’était pas une opération destinée à soutenir un parti politique, mais était un devoir civique et citoyen.

Le Togo entreprend ce recensement dans la perspectives des prochaines élections législatives et locales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.