Reconnaître l'échec n'est pas dans l'ADN de l'opposition

08/06/2018
Reconnaître l'échec n'est pas dans l'ADN de l'opposition

Jean-Pierre Fabre (ANC, opposition) et sa garde rapprochée

De qui se fiche l’opposition ? Pour expliquer l’échec des manifestations prévues mercredi et jeudi, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la coalition, explique que c’est la faute à la police !

‘L’important dispositif sécuritaire mis en place pour empêcher les gens de manifester montre à suffisance que le pays ne va pas bien’, a-t-elle affirmé vendredi.

Des propos qui prêtent à sourire.

La vérité est moins tordue. Les sympathisants de l’opposition sont appelés à manifester depuis … mi-août 2017. Ils en ont ras le bol et souhaitent maintenant voir aboutir les pourparlers engagés avec le pouvoir.

Certes, l’ANC et les autres formations peuvent toujours compter sur une poignée de d’irréductibles prêts à marcher tous les jours, mais pas de quoi rassembler 10 ou 20.000 personnes à Lomé.

D’autant que la crise politique a eu des conséquences néfastes sur l’économie. Les contestataires sont des commerçants, des salariés et actifs dans le business informel. La facture de 10 mois de tension commence à augmenter.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Chirurgie plastique à l'hôpital Saint Jean de Dieu

Santé

L’Hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan (100km de Lomé, préfecture du Bas-Mono) accueillera du 1er au 12 novembre une mission médicale espagnole.

Renforcer l’efficacité des partenariats

Développement

Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement aide les pays à mieux gérer l'aide.

Enfin des bonnes nouvelles

Sport

Inespéré. Le Togo a battu la Gambie mardi à Banjul (1-0) dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2019. 

Moderniser la relation ACP-UE

Coopération

Le premier round des négociations techniques entre les pays ACP et l'Union européenne aura lieu jeudi à Bruxelles.