Report de la désignation des membres de la HAAC

26/08/2010
Report de la désignation des membres de la HAAC

Les députés qui devaient élire jeudi les membres de la HAAC (Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication) lors d’une session extraordinaire ont finalement décidé de se retrouver le 31 août ; les élus souhaitant disposer de plus de temps pour étudier les 48 candidatures.
Le président de l’Assemblée nationale, Abbas Bonfoh (photo), a rappelé que les députés devaient désigner 5 membres, 4 autres étant nommés par le président de la république.
La désignation doit se faire sur la base de la compétence, de l’expérience professionnelle et de la prise en compte de la place accordée aux femmes dans le fonctionnement des institutions, a encore indiqué M. Bonfoh.
Le ministre de la Communication, Djimon Oré, était présent au parlement.

La HAAC est actuellement présidé par Philippes Evégnyon, sociologue, ancien directeur de publication du journal le Point.

Voici l’intervention du président de l’Assemblée
C’est avec un réel plaisir que je vous souhaite la bienvenue à la 2eme session extraordinaire de l’année, convoquée à la demande de la majorité absolue des députés et conformément à l’article 55 alinéa 8 de la Constitution.
Elle est essentiellement consacrée à l’élection des membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), chargée de la
régulation des médias.
En effet, il y a de cela 5 ans, que nous avions procédé au renouvellement des instances dirigeantes de cette institution de la République.
Le mandat des membres de la HAAC venant à expiration sous peu, il importe donc que nous désignions de nouveaux membres pour assurer la continuité de l’institution.
Conformément à l’article 5 de la loi portant organisation et composition de la Haute Autorité de l’Audiovisuel qui vous sera lu en détail, nous avons à choisir 5 membres.
Ceux-ci sont élus sur la base de leur compétence et de la connaissanceapprofondie du secteur de la communication.
Par ailleurs, ils doivent justifier d’au moins dix années d’expérience professionnelle.
Aujourd’hui, l’aspect genre étant d’une importance capitale, je voudrais appeler votre attention sur cet aspect.
Après l’appel à candidature, nous avons enregistré 56 dossiers.
Honorables députés, voilà résumées les raisons de notre session extraordinaire.
Il s’agit donc pour notre Assemblée de jouer sa partition dans l’organisation et le fonctionnement régulier des Institutions de la République, qui sont des
piliers fondamentaux de la démocratie et des mécanismes constitutionnels de protection des droits humains.
Je vous souhaite de bonnes délibérations.
Sur ce, je déclare ouverte la deuxième session extraordinaire de l’année 2010.
Je vous remercie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.

Une première en Afrique et peut être dans le monde

Diaspora

L’émission d’obligations de la Diaspora lancée par la Banque de l’Habitat du Sénégal a officiellement démarré mardi à la BRVM.

Le PNUD prêt à faire davantage

Coopération

Le ministre de l’Environnement, David Oladokoun, s’est entretenu lundi avec Aliou Dia, le représentant résident du PNUD au Togo.