Tour d’horizon politique avec l’UE

14/09/2012
Tour d’horizon politique avec l’UE

Les officiels togolais et les ambassadeurs des pays de l’Union européenne (UE) se sont retrouvés vendredi à Lomé pour la 13e session du dialogue politique.

Côté togolais, on notait la présence des ministres des Affaires étrangères, de l’Administration territoriale, de la Justice et des Droits de l’homme. Les ambassadeurs d’Allemagne, de France des Pays Bas et le chef de la délégation de l’UE au Togo représentaient l’Europe.  

Trois heures d’échanges au cours desquels il a bien sur été question de l’accord politique conclu jeudi à la Primature. Il devrait permettre d’avancer dans la préparation du scrutin législatif prévu avant la fin de l’année. Les participants ont parlé de ces échéances cruciales qui incluent également un scrutin local.

Enfin, les questions relatives aux droits de l’homme ont été abordées.

«Les échanges ont permis au gouvernement de faire le point sur la mise en œuvre des recommandations faîtes par les missions électorales, de donner les détails sur l’accord intervenu jeudi entre les différents acteurs de la crise politique, d’exposer les mesures concrètes prises pour garantir les libertés publiques », a souligné Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale.

Le dialogue politique gouvernement-UE se tient conformément à l’article 8 de l’accord de partenariat ACP-UE, signé à Cotonou le 23 juin 2000.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.