Une réponse à l’autonomisation financière des populations

01/12/2016
Une réponse à l’autonomisation financière des populations

Cina Lawson

L’intégration du paiement électronique au fonctionnement des économies des pays émergents et en développement constitue une réponse aux enjeux capitaux que sont la généralisation de la croissance économique et l’autonomisation financière des populations. En outre, les services financiers numériques ont comme effet induit de renforcer l’inclusion financière.

Le Togo a décidé de se doter d’un texte relatif aux transactions électroniques. Il n’en possède aucun à ce jour.

Un avant-projet de loi a été examiné mercredi en conseil des ministres. Il permettra une meilleure réglementation de la publicité par voie électronique ainsi que la création de nouvelles obligations de certification, d’information et de preuve à la charge des acteurs du secteur, garantissant une meilleure protection des consommateurs du commerce en ligne. 

Pour Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, ce projet doit participer au dynamisme de l’économie numérique togolaise. 

Mais le texte n’entend pas se limiter à l’encadrement du seul cybercommerce, il consacre aussi la dématérialisation des formalités administratives.

Enfin, son ambition est de rationaliser le fonctionnement de l’administration tout en la rapprochant des usagers.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).