Iniquité entre le nord et le sud

04/02/2014
Iniquité entre le nord et le sud

Célébrée chaque année le 4 février, la journée mondiale contre le cancer est une occasion de braquer les projecteurs sur cette pathologie aux multiples facettes. 

Pour l’OMS, c’est l’opportunité d’inciter les pouvoirs publics à faire de la lutte contre le cancer une cause majeure de santé publique. Nonobstant tout l’arsenal de la thérapeutique et les avancées de la médecine, le cancer est long et coûteux à traiter.

Personne n’est à l’abri d’un cancer. Il touche toutes les catégories socioprofessionnelles et tous les âges. Cependant, on assiste à une iniquité concernant l’accès aux soins entre les populations du Nord et du Sud.

Pour les organisations togolaises qui mènent la croisade depuis des années, il est temps d’en finir avec les préjugés et les fausses informations autour de cette maladie.

Les traitements existent, ils sont efficaces dans certains cas à condition que le dépistage s’effectue en amont, explique Stéphane Domépha, président de ‘Espérance et vie nouvelle, une organisation basée au Togo, qui fait de la lutte contre le cancer, son chevale de bataille.

En l’absence de statistiques, on ignore le nombre de décès dus au cancer au Togo. En Afrique, 8 millions d’individus meurent chaque année, en majorité à cause d’un dépistage tardif qui rend quasi-inefficace tous les traitements administrés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.