Les malades ont tout faux

05/01/2017
Les malades ont tout faux

Dangereux ou tout simplement inefficaces

En Afrique, près de 100.000 décès par an sont liés au commerce de médicaments contrefaits, selon l’OMS. 

Les contrefaçons touchent tous les pays d’Afrique de l’Ouest.

L’Ordre national des pharmaciens du Togo estime que 50 à 60% des médicaments vendus dans le pays sont des faux.

La lutte contre ces trafics n’est pas aisée en raison de l’ingéniosité des trafiquants et de la capacité des contrefacteurs à réaliser des copies quasiment parfaites.

Difficulté supplémentaire pour les douaniers peu expérimentés à reconnaître le vrai du faux.

La situation générale et la faiblesse des systèmes de santé offrent les conditions idéales pour la mise en place et le développement de ce trafic révoltant par des criminels guidés par la cupidité et peu sensibles aux dommages qu’ils entraînent.

Au mieux, ces contrefaçons ne servent à rien, au pire elles peuvent entraîner de graves problèmes de santé.

Cette question sera au cœur du prochain débat organisé par le Club diplomatique de Lomé (CDL). Invité d’honneur, le Dr Innocent Koundé Kpeto, Président de l'Ordre des pharmaciens du Togo

Le Club diplomatique de Lomé est un cercle de réflexion crée à l’initiative du ministre des Affaires étrangères Robert Dussey.

Infos pratiques

19 janvier 2017 à 18h30

Hôtel Sarakawa

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).