Une grève qui ne sert à rien

31/05/2011
Une grève qui ne sert à rien

Les personnels de santé ont mis leur mot d’ordre à exécution en se mettant en grève lundi pour demander une amélioration de leurs conditions de travail. De fait, les services sont très perturbés dans les hôpitaux et dispensaires. Les syndicats réclament, notamment, des dotations supplémentaires pour les centres hospitaliers de Lomé, l’adoption d’un statut particulier des agents de la santé, le versement de l'appoint annuel de 180.000 Fcfa et l'audit de toutes unités sanitaires du Togo pour évaluer leur capacité à payer les primes d'astreintes.
Contacté par republicoftogo.com, un responsable du ministère de la Santé a affirmé que l'appoint annuel était en train d'être payé à tous les agents depuis vendredi par le Trésor public. En ce qui concerne le statut particulier, le projet a déjà été adopté et se trouve sur le bureau du Premier ministre.
S’agissant des primes, le principe de leur versement a déjà été accepté en bonne partie par le gouvernement.
Enfin, pour ce qui est des audits, les autorités ont demandé aux syndicats de sélectionner deux de leurs membres pour y participer.
"Le gouvernement a marqué toute sa volonté de résoudre les problèmes évoqués par le syndicat des agents de la santé du Togo; c’est pourquoi nous avons du mal à comprendre pourquoi la grève a été maintenue", explique-t-on  au ministère de la santé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Le Togo participe à l’écriture de l’histoire africaine'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a su redonner un élan vital à la diplomatie togolaise, notamment en Afrique de l'Ouest.

Don japonais à la ville d'Atakpamé

Coopération

Le Japon a offert mardi trois véhicules de lutte contre l’incendie et de secours à la ville d’Atakpamé (région des Plateaux).

Dispositif anti-hooligans

Sport

Le ministère des Sports et la Fédération de football sont déterminés à mettre fin aux violences dans les stades.

Mobilisation des cardiologues à Lomé

Santé

Lomé accueille du 20 au 22 février la seconde édition du congrès de cardiologie. Les maladies cardiovasculaires font des ravages au Togo.