Education, santé : le gouvernement n'est pas inactif

08/04/2018
Education, santé : le gouvernement n'est pas inactif

Gilbert Bawara

Invité dimanche de la TVT (télévision publique), Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique, est longuement revenu sur les tensions dans le secteur de l’éducation et de la santé.

S’agissant de l’enseignement, il a regretté que les propositions formulées par le gouvernement n’aient pas été prises en compte par les syndicats, ‘toujours plus exigeants’.

'Depuis janvier, la plupart des revendications ont été satisfaites. Le statut particulier sera bientôt adopté. Les primes ont également été doublées pour toutes les catégories en plus des 5000 francs qui avaient été ajoutés en octobre 2017',  a indiqué M. Bawara.

En outre, 12.000 enseignants volontaires ont été intégrés à la fonction publique et la CNSS a remboursé les trop perçus aux enseignants concernés.

Un protocole d’accord devrait être signé dans les jours à venir

Sur la santé, le ministre a souligné que la cellule de réflexion initiée par le Premier ministre devait déboucher sur des résultats rapides et concrets.

‘Soyons précis : le rôle des ministres qui siègent au sein de cette cellule est de défendre l’intérêt commun, celui d’une médecine de qualité pour tous ; J’espère que les syndicalistes partagent la même vision’, a-t-il dit.

Pour Gilbert Bawara, les problèmes à régler sont urgents. Il faut donc trouver des solutions très rapidement. Il envisage des missions de terrain directement dans les hôpitaux et dispensaires avec les représentants des syndicats de la santé. Une meilleure façon d’appréhender les difficultés.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’aide à la culture évolue

Culture

Cette année, le gouvernement a accordé 600 millions de Fcfa pour aider les artistes (musiciens, chanteurs, scupteurs …).

Absence de culture syndicale

Social

Nadou Lawson, la coordonnatrice de la centrale syndicale Synergie des travailleurs du Togo (STT), a voulu mettre les points sur les i.

Opération mains propres au Togo

Santé

80% des microbes se transmettent par les mains. Les laver le plus souvent possible avec du savon constitue une bonne protection.

Accentuer la lutte contre les faux médicaments

Santé

Un sommet sur la lutte contre le trafic de faux médicaments aura lieu les 6 et 7 décembre à Lomé.