Levée d'écrou

18/04/2018
Levée d'écrou

Ces libérations contribuent à détendre le front social

Trois enseignants qui avaient tenté de libérer de force l’un de leur camarade interrogé par la gendarmerie de Kara ont été condamnés lundi à 6 mois de prison, dont 2 avec sursis.

Ils ont été reconnus coupables de tentative d’enlèvement et d’irruption de force dans une gendarmerie.

Les juges ont accepté dans un geste de clémence leur libération anticipée. Ils n’auront donc pas à purger leur peine.

Atchou-Atcha, le coordonnateur de la CSET (Coordination des syndicats de l’éducation du Togo) s’est félicité de cette annonce. D’autres syndicats ont également applaudi. C’est le cas de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) et du SYNPHOT (syndicat national des praticiens hospitaliers).

Cette décision devrait contribuer à faire baisser la tension dans le secteur de l’enseignement, de la santé et de l’administration publique.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.

Agropoles : le Sud-Coréen Saemaul s'engage

Coopération

Des experts de la Fondation sud-coréenne Saemaul sont attendus au Togo pour accompagner la création de l'agropole de Kara.

Des vies sauvées

Santé

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.