Levée d'écrou

18/04/2018
Levée d'écrou

Ces libérations contribuent à détendre le front social

Trois enseignants qui avaient tenté de libérer de force l’un de leur camarade interrogé par la gendarmerie de Kara ont été condamnés lundi à 6 mois de prison, dont 2 avec sursis.

Ils ont été reconnus coupables de tentative d’enlèvement et d’irruption de force dans une gendarmerie.

Les juges ont accepté dans un geste de clémence leur libération anticipée. Ils n’auront donc pas à purger leur peine.

Atchou-Atcha, le coordonnateur de la CSET (Coordination des syndicats de l’éducation du Togo) s’est félicité de cette annonce. D’autres syndicats ont également applaudi. C’est le cas de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) et du SYNPHOT (syndicat national des praticiens hospitaliers).

Cette décision devrait contribuer à faire baisser la tension dans le secteur de l’enseignement, de la santé et de l’administration publique.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Effets induits

Développement

Les interventions de la Banque mondiale au Togo ont été bénéfiques dans de nombreux secteurs.

Nouveau drame de la route

Faits divers

Neuf personnes ont été tuées jeudi dans accident à Wahala (région des plateaux). 

Bannissement à vie

Sport

L’arbitre togolais Kokou Hougnimon Fagla a été banni à vie par la FIFA de toute activité liée au football.

L'Afrique de l'Ouest sécurise son espace maritime

Coopération

33 pays, dont le Togo, participent à l'exercice Obangame Express sous commandement américain.