Pas de solutions "cosmétiques" pour l'emploi

21/12/2009
Pas de solutions "cosmétiques" pour l'emploi

Le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo a lancé Lundi à Lomé la première Semaine de l'emploi qui se déroule du 21 au 23 décembre.

Cette manifestation est destinée à rapprocher les employeurs des personnes à la recherche d’un travail.

M. Houngbo a rappelé que la lutte contre le chômage et le sous-emploi étaient les priorités majeures du gouvernement.

« Grâce à la politique de réforme, notre pays retrouve peu à peu son potentiel humain, social et économique. Les bases d’un développement durable sont jetées et tout est prêt pour bâtir un édifice social fort, susceptible de faire prendre un bel envol à notre économie » a déclaré le chef du gouvernement.

Il a par ailleurs insisté sur la nécessité pour le Togo de rompre avec l’improvisation, l’amateurisme et d’instaurer la culture de la performance.

« Il nous faut désormais tourner le dos aux solutions cosmétiques et nous engager sur la voie rude, mais salutaire, du professionnalisme et de la quête de l’excellence » a encore indiqué le premier ministre.

Le taux de chômage au Togo est estimé à 6,8%, mais 27% de la population active est sous employés où exerce dans le secteur informel.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les jeunes Togolais font bouger l’univers digital

Coopération

La première édition du Forum de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin (FENES) aura lieu le 31 mai prochain. Il est soutenu par la coopération allemande. 

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.

Une première en Afrique et peut être dans le monde

Diaspora

L’émission d’obligations de la Diaspora lancée par la Banque de l’Habitat du Sénégal a officiellement démarré mardi à la BRVM.