60% de l’eau de boisson est impropre à la consommation

13/10/2018
60% de l’eau de boisson est impropre à la consommation

Un bel emballage peut tromper le consommateur

Plus de 300 sociétés produisent et distribuent de l’eau conditionnée au Togo. Selon une étude menée par les pouvoirs publics et financée par l’Union européenne, 60% de cette eau serait tout simplement impropre à la consommation.

Le développement du marché de l’eau de boisson conditionnée est un phénomène relativement récent. 

Le principe du conditionnement de l’eau, en tant que produit commercial n’est pas fondamentalement contesté. Par son traitement et son emballage, l’eau devient un produit alimentaire qui l’isole du vaste ensemble eau potable. 

Par rapport à l’eau du robinet, cette eau embouteillée représente un produit complémentaire et optionnel, dont l’unique fonction est d’être bue. 

Le mode de conditionnement signe en quelque sorte la qualité et la fiabilité de son contenu. 

De l’eau du robinet à la bouteille, en passant par le sachet en plastique, s’instaure une échelle de confiance dans la qualité de l’eau à boire.

Mais un beau packaging ne suffit pas à offrir un contenu de qualité. Certains fabricants n’hésitent pas à utiliser de l’eau du robinet vaguement filtrée et présentée comme issue d’une source.

Il est donc conseillé aux consommateurs la plus grande vigilance. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gomido conserve la tête du classement

Sport

Classement inchangé. Gomido reste en tête du championnat de D1 avec 7 points à l’issue de la 4e journée.

Se préparer à l’économie numérique et aux emplois de demain

Développement

La BM souhaite recueillir le point de vue des jeunes sur le développement numérique

Chirurgie plastique à l'hôpital Saint Jean de Dieu

Santé

L’Hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan (100km de Lomé, préfecture du Bas-Mono) accueillera du 1er au 12 novembre une mission médicale espagnole.

Renforcer l’efficacité des partenariats

Développement

Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement aide les pays à mieux gérer l'aide.