Dynamique de protection des droits fondamentaux

08/12/2017
Dynamique de protection des droits fondamentaux

Kardiatha Lo N’diaye

Le centre de droit public de l’’université de Lomé organise vendredi un débat consacré aux droits de l’homme et aux règles de procédures pour les garantir, en prélude à la Journée internationale des droits de l’homme qui sera célébrée le 10 décembre.

A l’ouverture des travaux, le président de l’établissement, Dodzi Komlan Kokoroko, a indiqué que les intervenants évoqueraient plus précisément la préservation des droits fondamentaux sur le plan national, communautaire régional et international.

‘La dynamique de protection des droits fondamentaux s’est construite sur la pluralité des ordres juridiques, lesquels sont de nos jours saisis par la circularité de l’argumentation juridique et le dialogue des juges’, a-t-il expliqué.

Au Togo comme ailleurs dans le monde, d’importants progrès ont été réalisés pour la protection des droits de l’homme.

Ce qu’a reconnu Kardiatha Lo N’diaye, la coordinatrice du système des Nations Unies au Togo tout en relevant que de nombreux défis restent à relever.

Les autorités togolaises veillent à améliorer leur arsenal juridique pour assurer à chaque citoyen les droits fondamentaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Promotion de l'emploi et sécurité au travail

Social

La France et le BIT (Bureau international du travail) sont liés par un accord de partenariat dont bénéficie directement le Togo.