Vers l’interdiction des sacs plastiques

27/05/2010
Vers l’interdiction des sacs plastiques

La Mairie de Lomé et l’ONG « Environnement plus » ont décidé de faire la chasse aux sacs plastiques qui jonchent les rues et s’accrochent aux arbres.
Avec le soutien de la Présidence de la République, elles ont décidé d’éliminer les déchets hautement polluants par enfouissement et incinération.
Mercredi à Lomé, l’ONG a donné le coup d’envoi d’une opération de rachat des sacs plastiques aux prix de 75f CFA le Kg.
«Ce projet qui est dans sa phase pilote vise à promouvoir la protection de l’environnement au Togo en dépolluant la ville de Lomé. Les plastiques usagers prolifèrent dans nos rues et obstruent les égouts », a expliqué le porte-parole de l’organisation.
Plusieurs points de collecte ont été installés dans la capitale.
Les sachets, très fins pour la plupart, sont tout simplement jetés en sortant des magasins ou des marchés. Ils sont devenus un spectacle tristement familier aussi bien dans les agglomérations qu’à la campagne.

Les sacs plastiques bloquent les tuyaux de canalisation et les égouts, asphyxient les animaux de ferme ainsi que la faune maritime et polluent le sol au fur et à mesure qu’ils se décomposent.
A terme, le Togo devrait s’orienter vers une interdiction pure et simple de ces sacs, comme c’est désormais le cas dans de nombreux pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.