Les dirigeants de la CAF n’aiment pas les Piza

02/02/2013
Les dirigeants de la CAF n’aiment pas les Piza

Un courrier de la CAF adressé à la Fédération togolaise de football (FTF) interdit à Hervé Piza Alakiseto , 1er vice-président de la Fédération de prendre part à toutes les activités de la CAN ; son accréditation lui a été retirée. Motif : M. Piza aurait tenté d’agresser le président Gabriel Ameyi dans le salon VIP du Mbombela Stadium lors de la rencontre entre le Togo et la Tunisie le 30 janvier.

Pour la CAF, «l’attitude de vice-président est extrêmement regrettable et porte préjudice non seulement à la CAF, mais aussi au Comité local d’organisation sud-africain et aux autorités sud-africaines. »

La Commission d’organisation a décidé « d’annuler l’accréditation de M. Alakiseto et de le suspendre immédiatement afin qu’il puisse être interdit de prendre part à toutes les activités du tournoi final de la Coupe d’Afrique des Nations Orange, Afrique du Sud 2013 ».

Une décision qui a surpris la Fédération. Gabriel Améyi déclare ne pas avoir souvenance d’une altercation.

«Non,  Piza ne m’a jamais agressé. C’est pourquoi quand la décision a été portée à notre connaissance, nous avons réagi auprès de la CAF », a déclaré Gabriel Améyi joint au téléphone.

Dans second un courrier envoyé par la CAF à la Fédération, l’instance a modéré ses accusations tout en maintenant les charges contre Hervé Piza accusé désormais de « tentative d’agression envers les forces de l’ordre sud-Africaines (…) ».

« Nous allons continuer par discuter avec la CAF afin que les sanctions soient levées », a précisé M. Améyi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.